[Retour]

Your publications are Wanted !

28/10/2013

Avec plus de 100 000 références dont 60% accompagnées du texte intégral, on peut dire que la politique de l’ULg en matière de dépôt porte ses fruits.

Afin de l’illustrer et pour clôturer positivement cette semaine de l’Open Access, voici en quelques chiffres, les résultats d’ORBi.

Ces analyses de l’efficacité et des résultats apportés par ORBi nous permettent aujourd’hui de nous réjouir de son utilité et de son utilisation. Elles permettent également de dégager des pistes afin de consolider encore le dépôt institutionnel de l’ULg dans le but de renforcer la visibilité et l’impact des publications de ses chercheurs.

 

 

 

 

 

 

Si l’effet des répertoires ouverts sur la visibilité des publications est évident, on constate également que le dépôt du texte intégral sur ORBi a un impact sur le nombre de citations. Des comparaisons avec les citations sur Scopus et WoS montre que les articles sur ORBi sont en moyenne 2 fois plus cités !

 

On remarque également un taux de conformité élevé au mandat ULg. Des comparaisons effectuées avec WoS et Scopus ont montré que, pour les articles publiés par des auteurs ULg ces dernières années, 82% qui sont présents dans ces bases de données le sont également sur ORBi1.

 

Les avantages d’ORBi ont très certainement été remarqués par beaucoup des chercheurs de l’ULg puisqu’en général ils ne tardent pas à déposer leurs articles.

Sur les 1452 références d’articles d’auteurs ULg présentes sur WoS pour 2012, 82.2% se trouvent donc sur ORBi. Parmi celles-ci 38%  des textes intégraux sont en OA, les autres sont en accès restreint.

Pour ces publications, on constate qu'en moyenne le dépôt sur ORBi se fait près de 45 jours avant la date de publication officielle ! Dans près de 68% des cas, le dépôt a été effectué avant la date officielle de publication.

 

Renforcer ces excellents résultats

Des pistes simples peuvent être dégagées afin de maximiser les avantages qu’on peut retirer d’ORBi.

- N’hésitez pas à déposer des publications même si elles ne tombent pas sous le coup de l’obligation de dépôt : publications anciennes qui pourront retrouver une seconde vie ou types de documents autres que des articles. Cela est d’autant plus important lorsqu’il s’agit de documents qui ne sont pas forcément publiés selon les circuits classiques (rapport, poster, communications…) et donc moins visibles.

- Mettez les textes intégraux de vos publications en Open Access chaque fois que possible. En effet, les références sont beaucoup plus visibles sur les moteurs de recherches lorsqu’elles sont accompagnées du texte intégral. L’accès ouvert permettra en outre de mettre votre publication à portée de tous. De plus, les documents en Open Access sont repris par de nombreux agrégateurs de publications scientifiques en accès libre, elles apparaitront donc dans les résultats de recherche de nombreux outils.

Sachez également qu’ORBi vous propose des aides afin de conserver ou récupérer les droits nécessaires au dépôt en Open Access.

 


 1 Comparaison entre WoS et ORBi effectuée en novembre 2012 pour les articles de périodiques publiés en 2010 et 2011. Comparaison entre Scopus et ORBi effectuée en décembre 2012 pour les articles de périodiques publiés en 2011

Illustration "Wanted": sebkastor.tumblr.com


aide